Tout savoir sur le contrat de mariage avant de vous engager

Le contrat de mariage est un aspect de cet évènement qui n’est souvent pas pris au sérieux par les jeunes couples, car ils ne mesurent pas l’importance de cet accord au moment de leur union. Comprendre le fonctionnement d'un contrat de mariage peut vous éviter des batailles juridiques et protéger vos biens, si votre mariage ne fonctionne pas à l'avenir. Continuez la lecture de cet article pour en savoir plus sur le contenu de ce type de contrat.

Qu'est-ce qu'un contrat de mariage ?

Un contrat de mariage est un type de contrat domestique qui indique comment un couple règle ses problèmes pendant qu’ils sont ensemble ou après leur séparation suite à un divorce. Encore désigné par le terme de contrat prénuptial, un contrat de mariage peut être rédigé par le couple avant ou après le mariage et comprend plusieurs résolutions prises pas ceux-ci. N’hésitez pas à visiter ce site https://www.benoit-avocat.com/ pour savoir plus sur les avantages et inconvénients que peuvent contenir les termes d’un contrat prénuptial.
Le couple peut par exemple convenir de choses comme la façon dont ils partageront leurs biens et dettes une fois séparées. Un contrat prénuptial ou un contrat de mariage ne peut pas traiter des questions relatives aux enfants du couple. Les décisions concernant les enfants doivent être prises au moment de la séparation ou du divorce et doivent être fondées sur ce qui est dans l'intérêt supérieur de l'enfant.

Qu’est-ce qui peut conduire à l’invalidité d’un contrat de mariage ?

En général, les problèmes liés aux accords prénuptiaux surviennent lorsque ces accords ne respectent pas les formalités requises par les lois de l'État pour garantir leur validité. L'accord a peut-être été conclu sous la contrainte. Si par exemple une partie a présenté l'accord et a exigé que l'autre partie le signe peu avant la date du mariage, le tribunal peut interpréter cela comme une preuve de contrainte ou d'un accord unilatéral.
Un contrat prénuptial pourrait être jugé invalide s'il ne révèle pas entièrement tous les actifs ou les biens d'une personne, de sorte que l’autre partenaire n'ait pas une image complète des véritables actifs ou avoirs financiers. L'accord peut également être déclaré invalide si les deux personnes ne le signent pas ou ne le notent pas, ou si elles n'ont pas chacune une représentation juridique indépendante.